Trente ans et des poussières

  • Souvenir de lecture
  • Titre : Trente ans et des poussières
  • Année : 1993
  • Editeur : Editions de l’olivier  Points
  • Auteur : Jay Mc Inerney
  • Résumé : Russel et Corrine sont jeunes, beaux et vivent à Manhattan dans les années 80. Ils s’aiment, sont branchés et passionnés par leur vie professionnelle respective. Entourés, admirés et même enviés, le jeune couple de yuppies ne voit pas arriver la crise de la fin des eighties qui mettra new-york et le pays à terre.
  • Mon humble avis : Mc Inerney s’est fait connaître dans les années 80 par le superbe bright light, big city ou journal d’un oiseau de nuit pour les francophones. Reconnu grâce à ce premier roman devenu culte, l’auteur originaire du Connecticut devint rapidement la coqueluche des médias américain. Je pense avoir lu mon premier roman de cet auteur dans les années 2000 et je fus immédiatement conquis par l’acuité de sa vision sur une certaine frange de la société américaine dont nous avons hérité quelques années plus tard sous le terme de bobos. Dans ses romans il décrit avec précision, ironie mais aussi compassion les tribulations d’une génération désenchantée tiraillée entre l’appât du gain et la volonté de réussir sa vie sans laisser de côté ses aspirations premières. J’aime Mc Inerney car sous ce désenchantement on sent une réelle tendresse pour ses personnages, je l’aime aussi pour sa prose brillante et son sens du dialogue assez fantastique. Souvent comparé à Bret Easton Ellis de par le milieu qu’ils dépeignent et l’aspect générationnel de leur oeuvre je penche pour ma part assez largement vers l’oeuvre de Mc Inerney et notamment ce 30 ans et des poussières, oeuvre satirique et mordante. Dans ce roman le microcosme des nantis new-yorkais est disséqué au scalpel et l’on passe d’un repas mondain aux toilettes d’une boîte branchée pour se snifer un rail de coke. C’est drôle, cruel, terriblement désenchanté et c’est, à mon humble avis, un très bon roman pour qui s’intéresse à cette période. Pour les amateurs je précise aussi que cet excellent roman fut suivi d’une suite brillantissime nommée la belle vie sortie dans les années 2000.
  • J’achète ? : Oui bien sûr et tu découvriras un auteur brillant, caustique et trop peu connu en France.

jayy.jpg

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s